La sauvegarde de son site internet doit être une mesure préventive systématique, au même titre que se laver les dents :-)

Nous avons vu dans l'article précédent qu'il nous faut sécuriser au maximum son site internet et que des outils existent pour le faire. Mais malgré nos précautions, rien n'est infaillible et sans être nécessairement parano, il faut toujours prévoir le pire.

 Sauvegarder son site, une obligation

 

Sauvegarder, pourquoi ?

Les raisons sont nombreuses et on peut en citer quelques-unes :

  • parer à des dysfonctionnements futurs : lors d'une mise à jour ou de l'installation d'extensions, des fichiers sont modifiés et peuvent être source de conflits malheureux, parfois difficiles à résoudre sans réinstaller une version précédente et fonctionnelle de son site.
  • avoir une version saine de son site en cas d'attaque : si malgré toute nos précautions, quelqu'un arrivait à s'introduire dans notre hébergement ou sur notre site (en se connectant ou en installant des fichiers corrompus), il suffirait de réinstaller une version d'avant l'attaque pour retrouver son site d'origine. Même si un nettoyage curatif est possible, c'est une opération longue et fastidieuse, et rien ne garantit que tout est parfaitement nettoyé. Alors oui, une réinstallation oblige à repartir sur une version parfois ancienne et à perdre tout le travail ultérieur, mais ce sera toujours plus rapide que de devoir parcourir des milliers de fichiers à la recherche de ceux qui auront été corrompus.
  • avoir tout simplement une copie de secours de son oeuvre en cas de défaillance de l'hébergeur : si les problèmes sont extrêmement rares, ils ne sont pas inexistants. Cela peut aller de l'intrusion chez l'hébergeur comme cela s'est déjà produit chez OVH ou Netissime, ou pire, jusqu'à la destruction de son site (voire même des sauvegardes chez l'hébergeur) comme chez Distribut.IT ou plus récemment chez Mavenhosting.

Et malheureusement, on ne considère bien souvent la nécessité d'une sauvegarde que quand on n'a plus que ses yeux pour pleurer !

 

Sauvegarder où ?

La question peut paraitre étrange mais elle est cruciale. En effet les exemples précédents montrent bien que même les sociétés censées être à la pointe de la technologie dans ce domaine ne sont pas infaillibles. Il est donc utile de prendre des précautions supplémentaires.

Et le principe est simple : multiplier les sauvegardes et ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. On peut par exemple se baser sur les destinations suivantes :

  • les sauvegardes de l'hébergeur : c'est déjà un bon début, au moins pour les deux premiers points cités plus haut. Cependant elles ne sont pas toujours très pratiques d'accès et il n'est pas inutile d'en réaliser des supplémentaire sur son espace d'hébergement.
  • la récupération des sauvegardes sur son ordinateur : c'est déjà mieux en cas de défaillance de l'hébergeur, on a au moins une version chez soi.
  • une sauvegarde de son ordinateur sur disque dur externe ou autre : elle est déjà fortement conseillée parce que notre ordinateur n'est pas infaillible non plus (dysfonctionnement matériels ou logiciels) et elle permet du coup de sauvegarder ... notre sauvegarde.
  • une sauvegarde "dans le cloud" : ultime précaution puisque tout ce qu'on peut avoir chez soi comme sauvegarde n'est pas à l'abri non plus de divers soucis (vol, inondation, accidents, pannes, incendie, ...)

On pourrait en imaginer d'autres mais c'est déjà une bonne base et le risque que toutes nos sauvegardes disparaissent en même temps de tous ces supports est plutôt proche du néant.

Point important : une sauvegarde ne peut être considérée comme telle qu'à partir du moment où elle est vérifiée ! Si elle n'est pas fonctionnelle, à quoi bon posséder un peu partout des sauvegardes inutilisables de son site.

 

En résumé

Pour avoir une tranquillité d'esprit et parer à toute éventualité, il faut se souvenir des principes suivants :

  • sauvegarder son site
  • sauvegarder souvent (même quotidiennement)
  • sauvegarder avant toute manipulation sur son site
  • sauvegarder à plusieurs endroits

Petite précaution supplémentaire : scanner son site à l'antivirus régulièrement ou sur des sites en ligne comme Sucuri et repérer ses sauvegardes que l'on sait saines. Si les sauvegardes sont automatiques et régulières, il devient difficile de sélectionner celle qu'on réinstalle, surtout si c'est pour remplacer un site piraté et qu'on ne sait pas depuis quand il l'est. Attention : dans le cas d'un piratage, la réinstallation d'une version saine ne suffit pas, il faut encore rechercher la source de l'attaque et prendre les dispositions qui s'imposent (changements de mots de passe, sécurisation de l'accès, mises à jour du site et de ses extensions, ...) 

 

Nous verrons dans un article suivant comment sauvegarder son site.

Création de site internet

Hébergement web

Gestion de noms de domaine

Adresses courriels personnalisées

Réseaux sociaux

Facebook     Google Plus     Twitter